Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
regular_donation

Les cancers du poumon

Cancers du poumon : vivre avec et après la maladie

L’annonce d’un cancer constitue un traumatisme pour le patient et ses proches. En parler peut aider à accepter la maladie. Cette étape est essentielle : elle contribue à l’efficacité des traitements et facilite l’apprentissage des nouvelles habitudes qui leur sont consécutives.

Le soutien psychologique

Ne pas perdre pied et éviter les baisses de moral contribuent à l’efficacité des traitements contre le cancer.

Pour s’impliquer pleinement dans sa prise en charge, il est précieux que le patient soit entouré de ses proches et du personnel soignant. L’objectif est qu’il puisse exprimer ses inquiétudes et trouver des réponses à ses questions.

Plusieurs dispositifs extérieurs à la famille et à l’équipe soignante peuvent également aider le patient à accepter la maladie et devenir acteur de son combat :

  • les psychologues ou psycho-oncologues sont présents au sein des services médicaux pour écouter et échanger avec les patients et leur entourage ;
  • les associations de patients sont très actives. Il existe des permanences téléphoniques et des groupes d’échange permettant aux patients ou aux proches de dialoguer avec des personnes touchées directement ou indirectement par le cancer (voir Les contacts).

L'arrêt du tabac

Pendant et après le traitement, il est impératif d'arrêter de fumer.

Une aide au sevrage tabagique, sous forme de consultations spécialisées, peut être proposée au sein de l’hôpital. Le recours à des substituts nicotiniques peut également être recommandé. De nombreux conseils pour arrêter de fumer sont disponibles sur le site : www.tabac-info-service.fr. Une ligne téléphonique (39 89) permet de bénéficier d’un suivi personnalisé par une équipe de tabacologues.


Le suivi après le traitement

Comme il est impossible de s’assurer qu’aucune cellule cancéreuse ne subsiste après le traitement, des examens réguliers de surveillance sont essentiels chez tous les patients, afin de s’assurer qu’ils ne présentent aucune récidive.

En général, ces examens comprennent une radiographie ou un scanner des poumons, parfois une échographie du foie et un scanner cérébral. Dans certains types de cancer du poumon, des analyses de sang peuvent être prescrites afin de contrôler la présence des marqueurs tumoraux.

Psychologiquement, chaque consultation de surveillance peut raviver des angoisses par peur de la récidive. Cependant, parce qu’il permet aussi d’évacuer de fausses inquiétudes, le suivi peut s’avérer également rassurant pour certains patients.

Contacts utiles

L’Institut national du cancer (INCa)

propose un dossier sur les cancers du poumon, www.e-cancer.fr, et un service téléphonique anonyme et confidentiel au 0 805 123 124 (service et appel gratuits du lundi au vendredi, de 9h à 19h et le samedi de 9h à 14h).

 

L’association Arcagy

propose un dossier sur les cancers du poumon.
www.arcagy.org/infocancer

 

L’Intergroupe Francophone de Cancérologie Thoracique (FCT)

informe sur les essais thérapeutiques en cours.
www.ifct.fr

 

Réseau NACRe (réseau National Alimentation Cancer Recherche)

propose un accès thématique permettant de s'informer sur les relations entre le cancer du poumon et la nutrition (prévention nutritionnelle, prise en charge nutritionnelle des malades, prévention nutritionnelle des récidives et des seconds cancers).
www.inra.fr/nacre/Acces-thematiques/Par-cancer/Cancer-du-poumon

 

Informations et aide au sevrage tabagique :

Comité national contre le tabagisme :
www.cnct.fr


Ce dossier a été réalisé avec le concours du Docteur Benjamin Besse, médecin oncologue responsable du comité de pathologie thoracique au centre de lutte contre le cancer Gustave Roussy (Villejuif) et de l'Institut d'Oncologie Thoracique.


Retrouvez-nous
sur les réseaux sociaux