Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

En 2016, 5 projets de recherche sur ces cancers ont été soutenus par la Fondation ARC

En 2016, plus de 1 million d'euros alloués à la recherche sur ces cancers

Environ 8 000 nouveaux cas de cancers de la thyroïde diagnostiqués par an

Les cancers de la thyroïde

Le cancer de la thyroïde touche une glande du cou dont le rôle est essentiel au bon fonctionnement de l’organisme. Dans la plupart des cas, ce cancer a un bon pronostic : la guérison concerne 94 % des patients.

La thyroïde est une glande endocrine formée de deux lobes situés de part et d’autre de la trachée, en dessous du larynx. Son rôle est de produire des hormones qui sont libérées dans le sang pour réguler le fonctionnement de nombreux organes.

Symptômes & diagnostic

Les cancers de la thyroïde entraînent généralement peu de symptômes. C’est donc souvent lors d’un bilan ou d’une palpation du cou qu’un nodule est repéré. Une série d’examens complémentaires est alors nécessaire pour établir le diagnostic.

Les symptômes

Les cancers de la thyroïde se manifestent principalement par un nodule, le plus souvent découvert à la palpation du cou ou lors d’examens d’imagerie.

Ce nodule est généralement indolore et non gênant. Dans certains cas, il peut modifier la voix qui devient alors rauque. Il peut aussi être responsable de la formation d’un goitre.

En pratique, les cancers papillaires s’étendent facilement aux ganglions mais ils ne conduisent que rarement à la formation de métastases. Les cancers folliculaires donnent surtout des métastases osseuses et pulmonaires.


Le diagnostic

Sans traitement, les tumeurs thyroïdiennes grossissent et peuvent envahir les ganglions lymphatiques voisins de la thyroïde.

Les cellules tumorales peuvent ensuite atteindre des ganglions plus distants et conduire à la formation de métastases. Aussi, après la découverte d’un nodule, un bilan complet est nécessaire : il permet de déterminer la nature maligne (cancéreuse) ou bénigne (non cancéreuse) de l’anomalie thyroïdienne. Dans 95 % des cas, les nodules détectés sont de nature bénigne : il s’agit d’adénomes ou de kystes. Le bilan qui permet d’établir le diagnostic débute toujours par un examen cli- nique complet, avec une palpation de la thyroïde et un questionnaire médical sur les antécédents personnels et familiaux de maladies thyroïdiennes.


Vivre avec & après la maladie

Le traitement à vie par une hormone thyroïdienne de remplacement est la principale conséquence de la prise en charge d’un cancer de la thyroïde.

Après le diagnostic d’un cancer, le ou la patient(e) peut ressentir différentes émotions, parfois contradictoires.

Il ou elle peut éprouver des sentiments allant de l’optimisme au désespoir, du courage à l’anxiété selon les moments. Ses proches aussi peuvent être significativement affectés.

Toutes ces réactions sont parfaitement normales chez des personnes confrontées à un bouleversement de leur vie. En général, les patients réagissent mieux face au choc émotionnel s’ils peuvent en parler ouvertement avec leur famille ou des amis. Des questions sur l’avenir, outre les interrogations plus immédiates concernant les examens, le traitement, le séjour à l’hôpital, les frais médicaux, se posent souvent. En parler avec les médecins, les infirmières et les autres membres du personnel soignant, en particulier dans le contexte des consultations d'annonces de la maladie cancéreuse, peut aider à soulager l’inquiétude. Les patients doivent participer activement à leur « prise en charge » en posant des questions sur leur maladie et son traitement. Il peut être utile de consigner par écrit les questions à poser au médecin au moment où elles viennent à l’esprit.


ON PEUT TOUS
S’ENGAGER !

Faire un don, organiser une collecte, devenir partenaire, s’informer sur les legs et assurances-vie… Les moyens de s’engager contre le cancer sont multiples.

Ensemble, accélérons la recherche pour sauver plus de vies.

Contribuer à la recherche sur le cancer :

Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Les ressources de la Fondation ARC proviennent exclusivement de la générosité de ses donateurs et testateurs.

Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt à hauteur de 66 % du montant de votre don, si vous êtes imposable sur le revenu, et de 75 % si vous êtes assujetti à l'IFI (sous réserve de maintien du barème dans le cadre du projet de loi de finances 2018).