Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

En 2016, 38 projets de recherche ont été soutenus par la Fondation ARC

En 2016, plus de 5 millions d’euros alloués à la recherche sur les cancers de l'appareil digestif

Environ 11 600 nouveaux cas de cancers du pancréas diagnostiqués chaque année

Les cancers du pancréas

La forme de cancers du pancréas la plus fréquente est l’adénocarcinome canalaire (90 % des cas diagnostiqués). D’autres tumeurs malignes peuvent également se développer mais elles sont beaucoup plus rares.

Le pancréas est un organe plat situé dans l’abdomen, derrière l’estomac. Il est positionné dans une anse formée par le duodénum (première partie de l’intestin). Cet organe mesure environ 15 cm de long et comporte trois parties : la tête, le corps et la queue.

Les symptômes & le diagnostic

Les principaux symptômes dus au cancer du pancréas sont la jaunisse, les douleurs abdominales et l’amaigrissement. Ils apparaissent tardivement dans l’histoire de la maladie, ce qui explique que le diagnostic soit souvent posé à un stade avancé.

Les symptômes

En règle générale, le cancer du pancréas se développe sans entraîner de symptômes dans les premiers temps. Aussi, lorsque les premières manifestations se produisent, la tumeur est souvent déjà très développée.

Le premier signe repérable est alors l’état général du patient : une perte d’appétit et un amaigrissement progressif peuvent finir par alerter. Une jaunisse (ou ictère) peut aussi apparaître. Elle est due à la compression par la tumeur du canal cholédoque qui évacue normalement la bile depuis le foie jusqu’à l’intestin.


Le diagnostic

Les signes cliniques constituent le premier indice permettant au médecin de suspecter un cancer du pancréas.

Après avoir réalisé un examen clinique, une échographie abdominale est prescrite. Cet examen indolore consiste à observer le pancréas – son aspect et les éventuelles anomalies – grâce à une sonde à ultrasons. Dans le cas où une tumeur est détectée, ou si les images obtenues ne sont pas suffisantes, un scanner est prescrit.


Vivre avec & après la maladie

L’annonce d’un cancer constitue souvent un traumatisme pour le patient et pour ses proches. La parole et le dialogue contribuent à l’acceptation de la maladie.

Cet état d’esprit peut renforcer l’efficacité des traitements. Il lui permettra aussi d’être plus impliqué et efficace dans l’apprentissage des nouvelles habitudes consécutives aux traitements.

Après le diagnostic d’un cancer, les patients peuvent ressentir différentes émotions, parfois contradictoires. Ils peuvent éprouver des sentiments allant de l’optimisme au désespoir, du courage à l’anxiété selon les moments. Les proches peuvent eux aussi être significativement affectés.

Toutes ces réactions sont parfaitement normales chez des personnes confrontées à un bouleversement de leur vie. En général, les patients réagissent mieux face au choc émotionnel s’ils peuvent en parler ouvertement avec leur famille ou des amis. Le soutien des proches, l’écoute et l’empathie du personnel soignant facilitent l’acceptation de la maladie et, à terme, l’efficacité des traitements.


ON PEUT TOUS
S’ENGAGER !

Faire un don, organiser une collecte, devenir partenaire, s’informer sur les legs et assurances-vie… Les moyens de s’engager contre le cancer sont multiples.

Ensemble, accélérons la recherche pour sauver plus de vies.

Contribuer à la recherche sur le cancer :

Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Les ressources de la Fondation ARC proviennent exclusivement de la générosité de ses donateurs et testateurs.

Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt à hauteur de 66 % du montant de votre don, si vous êtes imposable sur le revenu, et de 75 % si vous êtes assujetti à l'IFI (sous réserve de maintien du barème dans le cadre du projet de loi de finances 2018).