Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

En 2016, 38 projets de recherche ont été soutenus par la Fondation ARC

En 2016, plus de 5 millions d’euros alloués à la recherche sur les cancers de l'appareil digestif

Plus de 8 700 nouveaux carcinomes hépatocellulaires diagnostiqués en 2012

Les cancers du foie

Le foie est un organe de l’appareil digestif qui assure notamment un rôle d’épuration de l’organisme. Plusieurs types de tumeurs peuvent s’y développer.

Le foie se situe dans la partie supérieure droite de l’abdomen et pèse environ 1,5 kg. Il assure à lui seul trois fonctions essentielles : l’épuration des toxines et des déchets sanguins ; l’assimilation et le stockage d’éléments nutritionnels ; la synthèse de protéines qui entrent dans la composition du sang, notamment celles qui permettent le contrôle de la coagulation.

Les symptômes & le diagnostic

À moins que le patient fasse l’objet d’un suivi médical régulier (en cas d’exposition à des facteurs de risque), le cancer du foie est généralement diagnostiqué tardivement en raison de l’absence de symptômes jusqu’aux stades avancés de la maladie.

Les symptômes

Au fur et à mesure que l’hépatocarcinome se développe, les personnes malades commencent par se sentir fatiguées et avoir moins d’appétit.

Elles peuvent également maigrir, souffrir de nausées ou de vomissements, ressentir des douleurs dans la région du foie, avoir de la fièvre, un ictère (jaunisse) ou un abdomen gonflé par la présence de liquide (ascite). Dans certaines situations, une hémorragie digestive peut être aussi une conséquence de la maladie. En présence de ces symptômes, le patient est généralement amené à consulter son médecin traitant. Une série d’examens est alors réalisée pour poser le diagnostic.


Le diagnostic

Au cours d’une première consultation, le médecin peut repérer une augmentation de volume du foie (hépatomégalie) en palpant l’abdomen du patient. 

Il est aussi attentif aux signes de douleurs locales, d’ictère ou d’ascite. Les antécédents personnels du patient sont importants pour le médecin afin de préciser le risque individuel de cancer.


Soins & traitements

Lorsqu’ils sont diagnostiqués à un stade précoce, les cancers du foie peuvent être traités par chirurgie (greffe de foie ou ablation de la tumeur) ou détruits in situ (radiofréquence). Lorsque le cancer est plus évolué, les traitements utilisés sont la chimiothérapie et les thérapies ciblées.

Vivre avec & après la maladie

Le diagnostic de cancer est une épreuve difficile pour les malades. L'équipe médicale et les services mis en place, notamment par les associations, sont là pour accompagner les patients et leurs proches pendant et après la maladie.

Après le choc lié à l’annonce de la maladie, il est important pour le patient de s’impliquer progressivement dans sa prise en charge.

Ne pas perdre pied et éviter les baisses de moral contribuent en effet à l’efficacité des traitements. Dans cet objectif, le soutien des proches est important ainsi que celui du personnel soignant qui peut entendre les inquiétudes et répondre aux interrogations exprimées.

Plusieurs dispositifs extérieurs à la famille et à l’équipe soignante contribuent également à aider le patient à accepter la maladie et à y faire face comme par exemple, échanger avec un psychologue ou un psycho-oncologue. Il est généralement possible de les rencontrer au sein même des services d’oncologie. Dans le cas contraire, il ne faut pas hésiter à demander conseil à l’équipe médicale.


ON PEUT TOUS
S’ENGAGER !

Faire un don, organiser une collecte, devenir partenaire, s’informer sur les legs et assurances-vie… Les moyens de s’engager contre le cancer sont multiples.

Ensemble, accélérons la recherche pour sauver plus de vies.

Contribuer à la recherche sur le cancer :

Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Les ressources de la Fondation ARC proviennent exclusivement de la générosité de ses donateurs et testateurs.

Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt à hauteur de 66 % du montant de votre don, si vous êtes imposable sur le revenu, et de 75 % si vous êtes assujetti à l'IFI (sous réserve de maintien du barème dans le cadre du projet de loi de finances 2018).