Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
Communiqué de presse

Remise du 46e prix Fondation ARC Léopold Griffuel

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, salue des parcours animés par « la passion de la connaissance, la passion de la découverte, l’excellence de la recherche, en faveur des plus fragiles ».

Jeudi 5 avril, Michel Pébereau, Président de la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer a remis le prix Fondation ARC Léopold Griffuel aux lauréats de la 46e édition, lors d’une cérémonie en présence de Madame Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé. Le jury présidé par le professeur Jules Hoffmann, prix Nobel de Physiologie ou Médecine, a désigné cette année trois lauréats : le professeur Peter Carmeliet, directeur de laboratoire au Centre pour la biologie du cancer au VIB-KU Leuven (Institut flamand de biotechnologies – Université catholique de Louvain, Belgique), le professeur Martine Piccart directrice du département de médecine à l’Institut Jules Bordet et professeure d’oncologie à l’Université libre de Bruxelles (Belgique) et le professeur Caroline Robert, chef de l’unité de dermatologie à Gustave Roussy (Villejuif), codirectrice d’une équipe de recherche translationnelle Inserm dédiée à l’étude du mélanome.

46e Prix Fondation ARC Léopold Griffuel
De gauche à droite : Michel Pébereau, Peter Carmeliet, Martine Piccart, Caroline
Robert, Agnès Buzyn et Jules Joffmann.

Premier prix de recherche sur le cancer en Europe, le prix Fondation ARC Léopold Griffuel est né de la détermination d’un couple de philanthropes, Léopold et Alice Griffuel, à participer à la lutte contre le cancer en récompensant les meilleurs chercheurs en cancérologie. Il est doté de 300 000 euros grâce aux revenus de deux immeubles parisiens légués, en 1969, par Alice Griffuel. Depuis sa création, le prix a récompensé 51 lauréats travaillant dans le monde entier. Revenant sur l’histoire du prix, le président de la Fondation ARC a insisté sur l’importance de la générosité dans la lutte contre le cancer et remercié tous ceux sans la générosité desquels la Fondation ne pourrait mener à bien ses ambitieux projets.

Le professeur Jules Hoffmann a souligné la qualité des nombreuses candidatures soumises au jury international témoignant de l’essor remarquable de la lutte contre le cancer avant de présenter les lauréats.

 

Peter CarmelietLauréat du prix Fondation ARC Léopold Griffuel de recherche fondamentale, le professeur Peter Carmeliet s’est consacré à l’étude des mécanismes de l’angiogenèse – c’est-à-dire la formation de nouveaux vaisseaux sanguins. Les nouveaux vaisseaux sanguins sont essentiels pour fournir oxygène et nutriments à la tumeur, c’est pourquoi, l’angiogenèse joue un rôle crucial dans la progression des cancers. Les travaux du professeur Peter Carmeliet ont abouti au développement de plusieurs traitements anti-angiogéniques (de la famille des anti-VEGF), utilisés couramment dans le traitement de nombreux cancers. Il s’est aussi intéressé au rôle du facteur de croissance placentaire dans la néo-angiogenèse pathologique, ouvrant la voie à de nouvelles stratégies thérapeutiques. Aujourd’hui, Peter Carmeliet explore le métabolisme des cellules endothéliales (qui forment la couche interne des vaisseaux sanguins) au cours du développement de ces vaisseaux. Son objectif : trouver de nouvelles cibles afin de contrer l’angiogenèse qui accompagne la progression des cancers.

Martine PiccartLauréate du prix Fondation ARC Léopold Griffuel de recherche translationnelle et clinique, le professeur Martine Piccart a concentré ses travaux sur les cancers du sein et de l’ovaire. Auteure de plus de 500 articles scientifiques, elle s’est imposée comme un leader dans le domaine des thérapies ciblées. Elle a notamment activement participé à montrer l’importance du trastuzumab (commercialisé sous le nom d’Herceptin) dans le traitement adjuvant des cancers du sein HER2 positifs. Elle est aussi à l’origine de l’un des premiers essais cliniques fondant la prise en charge du cancer du sein sur l’identification d’un marqueur biologique. Martine Piccart est enfin reconnue pour le rôle qu’elle a joué dans l’animation de nombreux groupes de coopération et de travail sur le cancer au niveau européen et international. Elle a notamment fondé le Breast International Group (BIG), à l’origine de plus de 50 essais cliniques dans le monde entier.

Caroline RobertLauréate du prix Fondation ARC Léopold Griffuel de recherche translationnelle et clinique, le professeur Caroline Robert a contribué, par ses travaux, au développement des thérapies ciblées (anti-BRAF et anti-MEK) et des immunothérapies (anti-CTLA4 et anti-PD-1) qui ont changé le pronostic du mélanome métastatique. Ses compétences en recherche translationnelle et clinique lui ont permis d’améliorer la compréhension du mélanome au niveau moléculaire tout en modifiant la prise en charge et le traitement des patients.
Aujourd’hui, Caroline Robert s’intéresse particulièrement aux mécanismes de résistance aux traitements ciblés et aux immunothérapies ainsi qu’aux effets secondaires des traitements ciblés cutanés. Elle est impliquée au sein de nombreux groupes coopératifs internationaux et préside actuellement le groupe Mélanome de l’EORTC (European Organization for the Research and Treatment of Cancer).

 

En conclusion de la cérémonie, Madame Agnès Buzyn a salué le rôle majeur joué par la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer et son action historique, depuis plus de cinquante ans, dans le domaine du soutien à la recherche. S’adressant au président de la Fondation ARC, la ministre des Solidarités et de la Santé a insisté : « on peut noter le pas que vous avez fait franchir à la médecine de précision, dont l’avènement a clairement été une révolution dans les prises en charge », citant l’exemple du soutien de la Fondation au développement des thérapies ciblées et des immunothérapies. S’adressant aux lauréats, la ministre des Solidarités et de la Santé a souligné : « vos parcours d’exception symbolisent l’esprit de ce prix insufflé par les époux Griffuel en 1969, la passion de la connaissance, la passion de la découverte, l’excellence de la recherche en faveur des plus fragiles et vous témoignez de la force de la recherche française et européenne en cancérologie ».


Contact

Pour toute question, merci de contacter Véronique Simon, Responsable relations presse.

Par email :

Par téléphone : 01 45 59 59 85 / 06 73 14 38 79


Crédits photo : Fondation ARC


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Les ressources de la Fondation ARC proviennent exclusivement de la générosité de ses donateurs et testateurs.

Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt à hauteur de 66 % du montant de votre don, si vous êtes imposable sur le revenu, et de 75 % si vous êtes assujetti à l'IFI (sous réserve de maintien du barème dans le cadre du projet de loi de finances 2018).