Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
Communiqué de presse

Pourquoi la pratique d’une activité physique améliore la prise en charge du cancer ? Comment se mettre en mouvement ?

Le livret « Bougez ! » de la Fondation ARC donne des clés.

Être actif, ce n’est pas toujours facile, lorsque l’on est atteint d’un cancer. Manque de temps ou de motivation, peur de se fatiguer, le combat contre la maladie est une épreuve et se (re)mettre en mouvement peut l’être aussi. Et pourtant l’activité physique est une alliée contre le cancer. C’est pourquoi la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer publie « Bougez ! », le deuxième livret - après « À Table ! » - de la collection « Mieux vivre » conçue en collaboration avec Rose magazine, destinée aux patients et à leurs proches. « Bougez ! » donne des arguments scientifiques en faveur de l’activité physique, des conseils pour se mettre en mouvement et offre le témoignage de patients heureux de s’être lancés dans une activité physique poursuivie après les traitements.

Bougez !Selon l’étude VICAN21, sur dix personnes ayant une activité physique régulière, six l’ont modifiée après le diagnostic du cancer : une pour l’arrêter, quatre pour la réduire et une seule pour l’augmenter. Pourtant, lorsque l’on est atteint d’un cancer, poursuivre ou adopter une activité physique régulière :

  • diminue les effets secondaires des traitements (troubles musculo-squelettiques, douleurs ostéo-articulaires, problèmes cardiovasculaires, risques de développer un diabète ou une ostéoporose) ;
  • renforce le coeur, susceptible d’être affecté par les traitements ;
  • permet de lutter contre la fatigue : ainsi, l’activité physique réduit de 36 % en moyenne la fatigue induite par les traitements2 ;
  • contribue à diminuer le risque de récidive : dans le cas du cancer du sein, on sait que la pratique d’une activité physique réduit de 24 % le risque de récidive après les traitements3 ;
  • contribue à augmenter la survie : ainsi, les patients atteints de cancer colorectal, voient leur risque de mortalité diminuer de 39 % par rapport aux moins actifs4 ;
  • aide à se sentir mieux, grâce à la libération d’endorphines dans le cerveau, en quantité jusqu’à cinq fois supérieure à la normale ;
  • contribue à réduire l’inflammation liée au cancer : des études montrent que 30 minutes de sport abaissent la production des protéines secrétées par les cellules inflammatoires qui s’accumulent autour de la tumeur (les cytokines) pendant 72 heures5.

Le livret de la Fondation ARC donne des repères afin d’évaluer son activité physique ainsi que des informations sur les dispositifs d’activité physique adaptée (APA) proposés aux patients atteints de cancer, à l’hôpital comme à la ville. Depuis le 1er mars 2017, elle peut faire l’objet d’une prescription médicale.

L’objectif de l’APA est d’amener progressivement le patient à l’intégration d’une activité physique régulière dans ses habitudes de vie. La prise en charge débute systématiquement par un entretien de l’enseignant avec le patient et l’évaluation des capacités de celui-ci. En fonction de son état général et de ses souhaits, le patient se voit ensuite proposer une ou plusieurs activités physiques adaptées.

Pour faciliter la démarche des patients, « Bougez ! » propose pistes et contacts afin de se remettre en mouvement.
Pour les encourager, le livret se conclut sur des témoignages d’anciens patients comme Corinne, 50 ans, soignée pour un cancer du sein : « Je n’étais pas du tout sportive mais j’ai pensé que cela m’aiderait à récupérer un peu de mobilité dans mon bras. J’ai choisi l’escrime et la marche nordique. Les séance d’escrime sont encadrées par une maître d’arme spécialement formée (…) Je n’aurais jamais imaginé meilleure rééducation. »

« Bougez ! » est disponible gratuitement sur simple commande en ligne ou par courriel à publications@fondation-arc.org

Zoom sur les publications de la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer

La Fondation ARC pour la recherche sur le cancer a pour mission la lutte contre la maladie par :

  • la recherche sur le cancer ;
  • l’information sur la maladie, sa prévention, ses traitements.

Dans le cadre de sa mission d’information, elle publie trois collections destinées aux patients et à leurs proches, aux professionnels de santé ainsi qu’à une audience plus large, soucieuse d’adopter les bons comportements pour prévenir la maladie :

  • Sensibiliser et prévenir : 9 dépliants et 9 affiches pour adopter les bons comportements en matière de prévention et de dépistage ;
  • Comprendre et agir : 30 brochures et 6 dépliants sur les différentes localisations de cancers et leurs traitements.
  • Mieux vivre : pour répondre très concrètement aux questions des patients et de leur entourage, qui s’adresse aussi aux professionnels de santé, afin de faciliter les échanges avec les malades et de favoriser une prise en charge globale des cancers.

Contact

Pour toute question, merci de contacter Véronique Simon, Responsable relations presse.

Par email :

Par téléphone : 01 45 59 59 85 / 06 73 14 38 79


1. La vie deux ans après un diagnostic de cancer - De l’annonce à l’après-cancer, collection État des lieux et des connaissances / Recherche, INCa, juin 2014

2. Exercise for the management of cancer-related fatigue in adults, Cochrane Pain, Palliative and Supportive Care Group, 2012

3. Physical activity and survival after breast cancer diagnosis: meta-analysis of published studies, Ibrahim et al., Medical Oncology

4. Association between physical activity and mortality among breast cancer and colorectal cancer survivors: a systematic review and meta-analysis, D. Schmidt, MF. Leitzmann, Annals of oncology, 2014. 5. Selon le Dr Thierry Bouillet, interviewé dans « Bougez ! »


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Les ressources de la Fondation ARC proviennent exclusivement de la générosité de ses donateurs et testateurs.

Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt à hauteur de 66 % du montant de votre don, si vous êtes imposable sur le revenu, et de 75 % si vous êtes assujetti à l'IFI (sous réserve de maintien du barème dans le cadre du projet de loi de finances 2018).