Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
Communiqué de presse

L’étude WINTHER présentée à l’ASCO

Vers un changement de paradigme dans la caractérisation des tumeurs ?

Les résultats de l’étude WINTHER, initiée par le consortium WIN1 en 2013 avec le soutien de la Fondation ARC ont été présentés, le 4 juin 2018, au congrès de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO), dans le cadre de la session « Innovative Immune and Genomic Biomarkers for Solid Tumors ». Cette étude internationale multicentrique a montré qu’il était possible d’accroître la part des patients pouvant bénéficier d’une thérapie ciblée grâce à une meilleure caractérisation de la tumeur, fondée notamment sur la comparaison entre tissu sain et tissu tumoral.

D’avril 2013 à décembre 2015, WINTHER a inclus 303 patients, en échec de traitement2 dans cinq centres au Canada, en Europe et en Israël, parmi lesquels deux centres français (Gustave Roussy, Villejuif et Centre Léon Bérard, Lyon). Les patients inclus dans l’étude ont donné leur accord pour la réalisation d’une double biopsie (tissu sain / tissu tumoral).


Les patients ont été répartis en deux bras :

  • les patients chez qui l’analyse de l’ADN tumoral a conduit à l’identification d’anomalies moléculaires actionnables ont été orientés vers le bras A et se sont vu proposer une thérapie ciblée correspondant au profil de leur tumeur ;
  • pour les patients chez qui la seule analyse de l’ADN n’a pas permis d’identifier une anomalie actionnable, une comparaison de l’ARN du tissu sain et du tissu tumoral a révélé des cibles thérapeutiques potentielles (bras B). La stratégie thérapeutique individuelle mise en oeuvre par les médecins a été guidée par un algorithme qui permet de classer les thérapies les plus susceptibles d’apporter un bénéfice pour chaque patient.

Grâce à cette double approche, il a été possible d’administrer durablement une thérapie ciblée à 107 patients : les analyses montrent que plus du quart ont bénéficié d’une réponse complète ou partielle ou d’une stabilisation de la maladie de plus de 6 mois.

« L’essai WINTHER a montré la faisabilité et la pertinence de la comparaison tissu sain / tissu tumoral en routine mais aussi l’intérêt de l’analyse de l’ARN, en complément de l’ADN, explique Vladimir Lazar, fondateur du consortium WIN. Ce sont 107 patients qui ont pu bénéficier d’une thérapie ciblée adaptée, soit 35 % des patients inclus : c’est beaucoup quand la plupart des études guidées par l’analyse de l’ADN ne parviennent à proposer un traitement ciblé qu’à 10 à 25 % des patients. Un résultat très encourageant, quand on sait que nous n’avons pas toujours été en mesure de prescrire la thérapie la mieux adaptée au patient, parce qu’elle n’était pas disponible ou contre-indiquée. »

Le concept de WINTHER a permis d’accroître la survie globale des patients, avec des écarts importants, notamment en fonction de l’état général de chacun. Ainsi, chez les patients présentant un bon état général3 à qui l’on a pu proposer la thérapie la mieux adaptée au profil de leur tumeur, la survie globale moyenne est de 25,8 mois, soit plus de deux ans.

« Les résultats de WINTHER, permettent de faire un pas de plus dans la médecine de précision, se réjouit Franck Dufour, directeur scientifique de la Fondation ARC. L’un des enjeux majeurs de la prise en charge des cancers est la caractérisation fine de la tumeur de chaque patient afin de pouvoir proposer à chacun la thérapie la plus pertinente et efficace. WINTHER montre la faisabilité et les bénéfices de l’analyse de l’ARN et de la comparaison tissu sain / tissu tumoral : c’est un véritable changement de paradigme. L’étude souligne aussi le rôle croissant des algorithmes comme outil d’aide à la décision médicale dans la bataille contre le cancer pour aider à choisir la meilleure stratégie thérapeutique pour chaque patient. »

L'engagement de la Fondation ARC aux côtés du consortium WIN

Depuis 2013, la Fondation ARC a soutenu deux essais promus par le consortium WIN à hauteur de 2,8 millions d’euros : l’essai WINTHER, dont les résultats viennent d’être présentés au congrès de l’ASCO et l’essai SPRING, qui évalue une trithérapie ciblée ainsi que l’efficacité prédictive d’un algorithme d’aide au choix du traitement.


Contact

Pour toute question, merci de contacter Véronique Simon, Responsable relations presse.

Par email :

Par téléphone : 01 45 59 59 85 / 06 73 14 38 79


1. Worldwide Innovative Networking in personalized medicine
2. Nombre de lignes de traitements médian = 3, nombre de lignes de traitements > 5 chez 25 % des patients.
3. Performance status = 0


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Les ressources de la Fondation ARC proviennent exclusivement de la générosité de ses donateurs et testateurs.

Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt à hauteur de 66 % du montant de votre don, si vous êtes imposable sur le revenu, et de 75 % si vous êtes assujetti à l'IFI (sous réserve de maintien du barème dans le cadre du projet de loi de finances 2018).