Back to top
Intro donation

Contribuer

à la recherche sur le cancer

Contribuer à la recherche sur le cancer :
Don ponctuel
Don mensuel
Punctual donation buttons
Regular donation buttons
Communiqué de presse

Alcool, quels risques ? Comment changer ses habitudes de consommation ?

La Fondation ARC édite un dépliant et une affiche avec des conseils et des repères simples.

L’alcool est un cancérigène avéré1. En effet, contrairement aux idées reçues, l’augmentation du risque de certains cancers est réelle à partir d’une consommation moyenne d’un verre par jour.

Alcool affichePour informer sur ce risque méconnu, voire dénié et donner à chacun des outils afin de changer ses habitudes, la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer édite un nouveau dépliant de la collection « Sensibiliser et prévenir » intitulé
« Alcool, quels risques ? Comment changer ses habitudes ? »

  • Par quels mécanismes l’alcool favorise-t-il la survenue du cancer ?
  • Quelles localisations de cancer sont-elles impactées par la consommation d’alcool ?
  • Quelles sont les doses à respecter ?
  • Quel est l’impact de la consommation d’alcool sur les traitements du cancer ?

Le dépliant et l’affiche résument en quelques messages simples l’état des connaissances sur l’impact de l’alcool sur le cancer et donnent des repères :

  • ne pas consommer plus de 10 verres standard par semaine et plus de deux verres par jour (seuils proposés en mai 2017 par un groupe d’experts réunis par l’Institut national du cancer et santé publique France2) ;
  • avoir des jours de la semaine sans consommation d’alcool ;
  • limiter voire arrêter sa consommation d’alcool lorsque l’on est traité pour un cancer.

Un verre standard c'est

Alcool

 

Enfin, il présente les structures vers lesquelles se tourner afin de lutter contre la dépendance.

« Nous avons voulu résumer l’essentiel des informations sur les liens aujourd’hui établis entre alcool et cancers et lutter contre les représentations erronées qui malheureusement demeurent encore très présentes dans l’opinion, explique Nicolas Reymes, responsable de l’Information du public et de la Communication à la Fondation ARC. Beaucoup de gens pensent que boire peu ne comporte aucun risque. Ainsi, une étude présentée au colloque sur la nutrition organisé par la Fondation ARC et le réseau NACRe en décembre dernier portant sur les opinions vis-à-vis de l’alcool et menée sur les survivants du cancer dans le cadre de la cohorte NutriNet-Santé a montré notamment que 29,5 % des personnes interrogées considéraient la consommation de vin rouge comme favorable dans le cadre de l’évolution de leur cancer. Les idées reçues sont bien installées et il est important de les corriger en apportant des repères simples et scientifiquement validés pour aider chacun à faire le point sur sa consommation et à réduire son risque de cancer. Notre démarche s’inscrit dans l’engagement de la Fondation ARC en faveur de l’information des publics et de la prévention. »

Zoom sur les publications de la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer

La Fondation ARC pour la recherche sur le cancer a pour mission la lutte contre la maladie par :

  • la recherche sur le cancer ;
  • l’information sur la maladie, sa prévention, ses traitements.

Dans le cadre de sa mission d’information, elle publie trois collections destinées aux patients et à leurs proches, aux professionnels de santé ainsi qu’à une audience plus large, soucieuse d’adopter les bons comportements pour prévenir la maladie :

  • Sensibiliser et prévenir : 9 dépliants et 9 affiches pour adopter les bons comportements en matière de prévention et de dépistage ;
  • Comprendre et agir : 28 livrets et 8 dépliants dédiée au cancer, aux différentes localisations des tumeurs, aux traitements.
  • Mieux vivre : pour répondre très concrètement aux questions des patients et de leur entourage, qui s’adresse aussi aux professionnels de santé, afin de faciliter les échanges avec les malades et de favoriser une prise en charge globale des cancers. La collection comprend à ce jour un livret « À Table ! ». Le prochain livret sur l’activité physique devrait sortir début mars.

« Lutter contre le cancer passe, bien sûr et avant tout, par la recherche, souligne François Dupré, directeur général de la Fondation ARC. Mais l’information joue un rôle capital pour faire en sorte que les progrès de la recherche, des connaissances, arrivent jusqu’au patient. Pour ce faire, la Fondation ARC développe des outils accessibles, simples et disponibles pour tous les publics, afin de favoriser la diffusion de l’information, de contribuer ainsi à prévenir les cancers, mais aussi de faciliter le parcours de soin. En 2017, plus de 150 000 exemplaires ont été commandés par des centres de soins et des patients, ce qui témoigne d’un vrai besoin. Afin de contribuer à aider le plus de patients possible, la Fondation ARC diffuse largement ses publications notamment lors de congrès professionnels auxquels elle participe, mais aussi lors des Rendez-vous recherche, des rencontres grand public destinées à diffuser l’information sur les cancers et sur la recherche. L’accès de tous à une information de qualité, issue de la recherche, est un engagement fort de la Fondation ARC pour la recherche sur le cancer. »


Contact

Pour toute question, merci de contacter Véronique Simon, Responsable relations presse.

Par email :

Par téléphone : 01 45 59 59 85 / 06 73 14 38 79


1. http://www.cancer-environnement.fr/294-Alcool.ce.aspx
2. Cf. Avis d’experts relatif à l’évolution du discours public en matière de consommation d’alcool en France, Santé Publique France et Institut national du cancer (4 mai 2017) http://www.santepubliquefrance.fr/Actualites/Avis-d-experts-relatif-a-l-evolution-du-discours-public-en-matiere-de-consommation-d-alcool-en-France-organise-par-Sante-publique-France-et-l-Inca


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Les ressources de la Fondation ARC proviennent exclusivement de la générosité de ses donateurs et testateurs.

Vous bénéficiez d'une réduction d'impôt à hauteur de 66 % du montant de votre don, si vous êtes imposable sur le revenu, et de 75 % si vous êtes assujetti à l'IFI (sous réserve de maintien du barème dans le cadre du projet de loi de finances 2018).